Mercredi 23 Novembre 2016

Santiago => Calama / San Pedro de Atacama

sanpedro copie

Et donc cette nuit j'ai rêvé que je m'engueulais avec les gens qui nous fournissent le site pour le Comité d'entreprise et que je les virai... Tout va bien! Je me réveille énervée vers 3h25, juste 5' avant le réveil effectif, du coup je me lève. A 3h50, je suis prête et descends à la réception où j'arrive avant-dernière. Ce groupe est ponctuel! Je bois rapidement un petit thé à la menthe juste avant l'arrivée du bus et de Renée à 4h du mat. Ca pique un peu quand même!
Dans le bus, je mange les cookies achetés hier et nous voilà arrivés à l'aéroport à 4h20 pour un vol à 6h50. Je pense que Renée a prévu un peu trop "large"!! D'autant plus que comme nous sommes très en avance, il n'y a pas grand monde et l'enregistrement pour le vol vers Calama se fait en 10 minutes. Bref, bye bye Renée et direction la salle d'embarquement, plus que 2h à attendre. Comme il y a le Wifi, j'en profite pour me mettre à jour d'internet, écrire mon petit compte rendu, puis je vais m'acheter un bon chocolat chaud avec plein de chantilly au stand Dunkin Donuts.
Nous embarquons à l'heure dans un A 320 et c'est parti pour 2h de vol vers le Nord du Chili. Je me retrouve près du hublot avec personne à côté, et bien évidemment, je vais passer ces 2 heures le nez collé à la vitre. Et je prends encore trop de photos des andes désertiques mais c'est tellement beau... Du coup je ne dors pas pour rattraper un peu mon sommeil, mais tant pis, chacun ces priorités, je dormirai plus tard (ou pas).

IMG_6071 IMG_6078

Nous atterrissons sans encombre à 9h, et comme vous pouvez le constater, à Calama, il n'y a pas beaucoup d'arbres!

IMG_6081

Ah, il y a un problème pour débarquer de l'avion par la porte avant. Finalement, on nous dit qu'on va descendre par la porte arrière, du coup comme je suis plutôt vers le fond, ça m'arrange, et puis non en fin de compte, devant ça a été réparé nous devons rebrousser chemin. Tout ça pour dire qu'au final, je serai la dernière à sortir de cet avion. Le temps d'une pause confort, les bagages sont arrivés depuis longtemps.
A l'extérieur, nous retrouvons Carola, la jeune femme qui sera notre guide sur San Pedro. Hola, que tal? Oui j'essaie de m'améliorer en espagnol, on sait jamais! Gustavo sera notre chauffeur de mini bus. Ce dernier est plus confortable que celui qu'on avait à Santiago. Nous avons 1h30 de route pour rejoindre San Pedro.
Nous laissons derrière nous la mine de cuivre  de Chuquicamata (la plus grande mine de cuivre à ciel ouvert du monde qui contient à elle seule 13 % des réserves de cuivre du monde), et roulons au milieu du désert. Evidemment je ne peux pas dormir parce qu'il faut que je regarde le paysage. Ici, c'est "la zone" et même les noms des villes sont déprimants.

IMG_6095

Juste avant d'arriver à San Pedro, nous allons faire la première visite de la journée au site archéologique de Tulor.
C'est cool, il n'y a personne. Au loin, on aperçoit un de mes volcans préférés le Licancabur (éteint depuis 1000 ans). Son sommet se situe à 5916 mètres d'altitude et son lac de cratère en fait un des lacs les plus élevés au monde. Carola nous montre la route qui mène à la frontière bolivienne à son pied et nous indique qu'on peut faire l'ascension du volcan, mais uniquement du côté bolivien car du côté chilien... il y a encore des mines datant de la dictature de Pinochet, du temps où il avait "sécurisé" la frontière et du coup c'est hyper dangereux… Hum...
Le bus nous laisse à l'entrée du site et nous empruntons un petit chemin au milieu de la rare végétation du lieu. Je goûte une plante salée, puis une sorte de thym utilisé comme plante médicinale.

IMG_6099 IMG_6105

Carola nous indique également de ne pas nous éloigner du chemin car tout autour de nous, même si on ne voit rien, il y a tout un village enfoui. En effet, comme ils n'ont pas suffisamment de fonds pour entretenir le lieu, ils préfèrent le laisser enseveli naturellement sous le sable ce qui le protège des agressions extérieures. Le site est un ancien village (3000 ans) qui comprenait 22 édifices sur une surface de 5 600 m². Environ 200 personnes vivaient ici. Nous arrivons près de 2 maisons d'adobe qui ont été reconstituées. Le toit est fait de boue et de paille.

IMG_6107

Ensuite nous passons sur une plateforme où on a une vision de la répartition des maisons à l'époque, de forme ronde, elles communiquaient toutes entre elles. Il commence à faire chaud, mais un petit vent très agréable nous fouette le visage.

IMG_6115

Après cette visite, nous partons direction la forteresse de Pukara située à l'entrée de San Pedro. Il faut passer un gué pour y accéder.
Construite sur différents niveaux tout le long de la colline, à l'aide de pierres et de mortier, elle date du 12ème siècle. Au cours des années, elle a été occupée par les incas, puis les espagnols qui l'envahirent en 1540. Les locaux n'avaient alors jamais vus de chevaux, ni d'armures et furent très vite vaincus, leurs chefs décapités. Le site a été restauré en 1981 et déclaré monument historique national en 1982. On retrouve de nombreux pans de murs en étage, c'est assez impressionnant.

IMG_6123 IMG_6137

On y a également une belle vue sur le village, sur le volcan et au loin sur le projet ALMA (astronomie) dont je reparlerai plus tard.
Nous redescendons et direction notre hôtel, la Casa de Don Tomas. Les chambres ne sont pas encore prêtes, du coup, nous laissons les valises et allons tous manger au restaurant Ckunna.
En entrée ce sera salade de tomates/poivron et quinoa, puis une sorte d'omelette avec de la purée un peu relevée et une salade de fruits. Et comme d'hab, c'est très bon! Et nous sommes au frais.

IMG_6828

Une fois le repas terminé, je vais faire un petit tour à pied dans le village en essayant de marcher à l'ombre. Certes il y a seulement 4 rues principales, mais je ne reconnais pas bien et impossible de retrouver l'hôtel où on avait dormi en 2008. C'est pas grave, je pars à la recherche de cartes postales du volcan, et me rends compte qu'il n'y en a pas tant que ça. Ici, c'est surtout le paradis des agences de voyages, il y en a bien une trentaine. Je me retrouve sur la place de l'église (dont la couleur a changé, elle était blanche "avant"), très agréable avec ses arbres au milieu.

IMG_6147 IMG_6153

Je retrouve la poste (j'en avais un vague souvenir), puis je rentre à l'hôtel et récupère ma chambre. C’est assez simple au niveau décoration et un peu kitsch. Un petit tour sur internet et il est déjà 16h30, l'heure de notre rendez-vous pour les visites de l'après-midi. Et non non, je n'ai toujours pas dormi.

IMG_6154

Nous reprenons notre mini bus direction la vallée de la mort. Alors ça, je suis censée l'avoir déjà fait, mais encore une fois je ne reconnais rien. En fait, Carola nous emmène tout en haut pour avoir une vue d'ensemble du site et la dernière fois on avait fait une petite balade en bas. Donc c'est top. Et ici il y a un vent de folie, faut faire un peu gaffe de pas s'envoler car il y a un petit à-pic...

IMG_6164 IMG_6167

Après quelques photos, nous allons au mirador de la vallée de la lune. Le changement notable est qu'il faut désormais payer pour y accéder. Mais la vue est extraordinaire. On se croirait bien sur la lune (même si je n'y suis jamais allée).

IMG_6185 IMG_6191

Nous reprenons alors le bus et entrons dans la vallée elle-même, où là aussi il faut payer. C’est beaucoup plus organisé qu'il y a 8 ans et surtout, pas mal d'endroits sont désormais interdits au public, en particulier les dunes pour les protéger. Nous arrivons sur un parking et allons nous balader à pied en suivant un chemin.

IMG_6220 IMG_6223

Je ne reconnais encore rien jusqu'à ce qu'on arrive en haut de la dune où j'étais donc allée en 2008. Désormais, l'accès se fait par "l'arrière" et le chemin qu'on avait emprunté à l'époque est interdit. En revanche, on peut continuer en sécurité sur le côté et donc je fonce en haut du rocher et arrive sur une autre dune. Je prends 150 photos et me régale de ce paysage, surtout que les gens sont restés en bas et je suis tranquille pour admirer toute cette beauté.

IMG_6254 IMG_6241-1 

Mais il est temps de redescendre et de rejoindre le bus. Nous continuons la route vers les "statues" des 3 Marias. Là encore, plus possible de les approcher de trop près et c'est tant mieux. Il y a des gens sur la dune, un guide va aller les déloger.

IMG_6269

Nous reprenons le bus vers la sortie, je reste collée à la vitre à admirer les ombres sur les roches. C’est vraiment magnifique.

IMG_6297

Nous sortons du site et nous arrêtons un peu plus loin face au volcan Licancabur. Tiens, un bus avec une pancarte Viventura! C’est ici que nous allons prendre l'apéro au coucher de soleil. Il y a pas mal de vent et comme le soleil va se coucher il commence à faire frisquet. Gustavo et Carola nous installent une petite table avec les verres, les olives et autres petits entremets et bien sûr du vin chilien. Tchin tchin! A toi San Pedro! Et vive les couchers de soleil!

IMG_6303 IMG_6313

Il fait désormais presque nuit et il est temps de rentrer. Nous décidons de manger tous ensemble au restaurant de l'hôtel. Le serveur est un jeune qui s'en sortira comme un chef avec la commande pour 8 personnes qui prennent tous des choses différentes. Pour ma part, ce sera soupe de potiron (j'ai failli m’étrangler à cause du poivre) et des lasagnes aux légumes vraiment trop copieuses. Le service est efficace car tout le monde a ce qu'il a commandé, mais très long! Ce n'est qu'à 22h30 que nous sortons de table. Ah et aussi j'ai l'impression que je commence à m'enrhumer, zut! Dodo à 23h, la journée fut bien longue mais tellement belle.