Lundi 28 Novembre 2016

Uyuni => La Paz

uyuni

Je me réveille à 6h45, j'ai plutôt bien dormi, mais j'ai la gorge hyper sèche. Il faut dire qu'ici il n'y a que 15% d'humidité. Je m'habille et vais prendre mon petit déjeuner comme hier. Nous ne sommes que 4 touristes dans cet hôtel, c'est vraiment un peu lugubre.
A 8h30, Silke arrive et nous partons vers l'aéroport situé à 10 minutes de là. Le temps est beaucoup plus brumeux qu'hier, on a vraiment eu de la chance. Dante et les 4 de l'hôtel de sel sont déjà à l'aéroport. Dante se charge de faire l'enregistrement pendant que nous déambulons dans la mini aérogare. Mais comme je l'ai déjà dit, nous n'avons pas un seul denier bolivien en poche, donc nous n'achetons rien. D'ailleurs à ce niveau-là, l'organisation n'est pas au top. Il faudra attendre La Paz pour pouvoir faire du change. Bref.
Nous payons les 2$ de taxe d'aéroport et passons la sécurité. Dans la salle d'attente, des photos du Dakar tapissent les murs.

IMG_7077

Le Boeing 737/300 de la Boliviana de Aviacion arrive. Nous devons être 20 passagers. Hier, en allant vers le salar, nous avions vu un avion décoller et il était beaucoup plus petit. Du coup on peut se mettre où on veut. D'instinct, je pense que le salar sera sur notre gauche bien que le steward me dise le contraire, du coup je m'installe près d'un hublot sur le côté gauche. Et en effet j'avais raison! Hum, il a pas trop le sens de l'orientation celui-là! On reconnait bien la superbe route goudronnée, ainsi que Colchani et au loin on aperçoit Tunupa. Mais comme je le disais, c'est assez brumeux et mon hublot n'est pas mega clean pour faire des photos correctes.

IMG_7086

On nous sert un petit gâteau et une boisson. Après seulement 1h de vol nous approchons de La Paz. Cette fois-ci, je ne suis pas du bon côté mais j'aperçois quand même bien les maisons qui peuplent El Alto, la partie haute de la ville où se trouve l'aéroport.

IMG_7096

Nous atterrissons sans encombre et récupérons les bagages en 5 minutes. Un grand bus nous attend, là aussi on a de la place. Dante nous propose de changer un peu le programme qui était prévu et de prendre le fameux téléphérique tout nouveau qui permet de se déplacer dans la ville. En effet, celle-ci est une immense cuvette, difficile d'y construire un métro, du coup ils ont opté pour le téléphérique. Il n'existait pas en 2008. Pour l'instant il existe 3 lignes, mais d'après ce que nous a dit Dante ils en prévoient 15... Je ne sais pas si c'est un bolivien un peu marseillais ;)
Bref, le bus nous laisse donc à El Alto au départ de la ligne jaune. Nous nous séparons en 2 cabines et allons donc commencer notre descente vertigineuse pendant environ 45 minutes. Et c'est vrai que c'est carrément IMPRESSIONNANT.

IMG_7099 IMG_7111

Toutes ces maisons le long des pentes qui se chevauchent. Pour info, La Paz est la capitale administrative la plus haute du monde. Le centre se situe à 3 600 m d’altitude, et la ville s’étend sur un dénivelé de plus de 1 000 m entre les quartiers aisés de la zone sud et le haut plateau d’El Alto (4 000 m), refuge des classes défavorisées.

IMG_7114 IMG_7117

Nous descendons et descendons encore puis après avoir pris la ligne jaune, nous prenons la verte pour finalement arriver à destination où le bus nous a rejoint. Kikou! :)

IMG_7115

Nous nous rendons alors à la Vallée de la lune. Nous ne l'avions pas fait en 2008 (cause shopping, oui chacun ses priorités) et au final je suis un peu déçue par la chose. Le sol composé d'argile s'est érodé pour former des sortes de stalagmites géantes. Un joueur de guitare habillé à la manière traditionnelle bolivienne nous joue la sérénade du haut de son python rocheux pour nous accueillir...

IMG_7130

On peut s'y balader, mais comme nous n'avons pas beaucoup de temps, difficile d'en faire le tour complet. Pour ma part je m'aventure sur un chemin jusqu’à 2 promontoires qui donnent une belle vue d'ensemble puis je fais demi-tour.

IMG_7125 IMG_7136

Après cette petite pause, le temps commence à sérieusement se dégrader, on entend le tonnerre. Nous reprenons le bus pour nous rendre non loin de là dans le restaurant d'un hôtel dont j'ai oublié de noter le nom. Comme il ne fait pas très beau, nous allons manger dedans. Ici aussi nous sommes seuls. Dante me prête 50 bolivianos pour que je puisse me prendre un coca. Au menu, du bœuf avec des frites et une salade de fruits. C'est très correct. Lorsque nous ressortons il commence à pleuvoir. Hum sachant que cet après-midi on a la balade de la ville à pied, ce sera peut-être compromis.
Nous repartons vers le centre-ville en passant par le quartier de Miraflores (beaucoup d'hôpitaux et de cliniques), devant le stade de foot aux murs imposants et arrivons dans le quartier colonial. Et là il fait beau! Super! franchement on a de la chance avec le temps (mais je l'ai déjà dit!).
Nous démarrons la visite par la petite ruelle Jaen (auparavant Kaura Kancha qui était un lieu où les indigènes venaient vendre des lamas, alpacas etc...). On y trouve également la maison de Pedro Domingo Murillo, le précurseur de l’indépendance de la Bolivie et donc un héros national. Il conspira, par voie de manifestes et de pamphlets, contre la tutelle espagnole sur le pays.

IMG_7156 IMG_7161

Nous descendons à pied et nous arrêtons au musée de l'artiste local Mamani Mamani. Et bien j'aime beaucoup ce qu'il fait et à défaut d'acheter une toile, je prends 2 cartes postales (payées en dollars....). Nous continuons et arrivons devant le théâtre où il y a des supers groupes qui vont jouer (avec des supers chemises).

IMG_7163 IMG_7168

J'adore toujours les fils électriques dans ces pays :)

IMG_7171

Nous passons devant le FBI de la Bolivie et arrivons à l'église Santo Domingo dans laquelle nous faisons un petit tour.

IMG_7169 IMG_7174

Et enfin nous voilà sur la place Murillo (place d'armes) où on trouve le palais du gouvernement, le palais présidentiel et la cathédrale. On peut remarquer que l'horloge a ses nombres inversés. Explication de Dante: le président de l'époque a voulu changer cette horloge et l'a faite faire par un indien qui ne savait pas lire l'heure et donc il a tout fait à l'envers. Explication de Wikipedia: Depuis juin 2014, en signe d'émancipation du joug des pays du Nord, l'horloge de la façade du parlement est inversée (donc ses aiguilles tournent dans le même sens que celle d'un cadran solaire dans l'hémisphère sud). Hum... je crois que je vais d'avantage croire Wikipedia, parce qu'en 2008, l'horloge était dans le bon sens (oui j'ai quand même vérifié sur mes photos). Voilà voilà...!! J'ai aussi touvé un petit article du Monde là-dessus.

IMG_7179 IMG_7186

Nous passons devant les pauvres gardes immobiles devant le tombeau d'Andrés de Santa Cruz, ancien président du Pérou et de la Bolivie.

IMG_7183

Nous entrons ensuite  dans la cathédrale. Je ne sais pas si le président Morales est là, mais il y a énormément de policiers sur la place.
Nous récupérons le bus à l'angle de la place et nous rendons au marché des sorcières.
C'est ici qu'on trouve toutes sortes d'objets rituels et la pratique de rites magiques de la culture aymara. Le peuple aymara forme la communauté la plus nombreuse de Bolivie. Malgré leur conversion au catholicisme par les Espagnols, les Aymaras conservent des croyances ancestrales et vénèrent la Pachamama (la terre mère), le Soleil et de nombreuses autres divinités. Le marché des Sorcières propose sur ses étals tous les objets et ingrédients permettant de faire des offrandes aux dieux ou de jeter un sort contre les esprits. On y trouve également des remèdes maison, toutes sortes d'herbes et d’ingrédients, des amulettes, des poudres "magiques", des crapauds séchés, des grenouilles porte-bonheur, des tortues "pour la longévité" et des becs de toucan "pour guérir les maladies et les blessures". Mais l'objet le plus recherché est le fœtus de lama séché, que les indiens Aymaras enterrent sur leur terrain afin de se garantir la bonne fortune et la protection de la Pachamama. Au final je n'ai rien acheté...

IMG_7189

Nous continuons notre descente et ô surprise nous nous retrouvons dans la rue de l'hôtel de 2008. Je reconnais bien, juste à côté de l'église San Francisco et sa place. C’est ici, sur le trottoir, dans une petite cahute ouverte aux 4 vents que nous allons changer notre argent. La cahute doit mesurer 50 cm sur 50 cm, et la dame qui l'occupe compte les billets là devant toi. Pour la sécurité on repassera mais tout se passe bien.
Nous continuons et traversons le boulevard dont j'avais un piteux souvenir en raison de sa dangerosité, mais... ils ont mis des feux pour les piétons! Ouf!!!
Et notre hôtel El Presidente se trouve là de l'autre côté, c'est une grande tour verte. Je suis au 12ème étage avec la vue sur la place d'armes (un peu plus loin).

IMG_7193

C’est un peu bruyant, on verra bien comment je dors. La déco est plutôt très kitch. Nous avons un drink offert tout en haut pour admirer la vue mais il semble que ce soit fermé pour l'instant. La vue de l'escalier sur la place San Francisco est un peu vertigineuse.

IMG_7197

Je m'installe, et fait mon petit sac pour le lendemain et notre nuit au lac Titicaca. Nous laisserons les valises ici puisque nous y revenons. Je profite aussi de la "modernité" de la salle de bain pour laver mes cheveux, sauf que le sèche-cheveux est collé à la paroi et le bouton ne marche pas, faut laisser le doigt appuyé dessus, bref c'est carrément pas pratique, tout ça me prend bien une heure!! Je n'ai pas très faim, du coup, ce soir, je vais rester me reposer dans la chambre à manger des cookies et une barre de céréales. Tiens y'a eu un accident d'avion dans la jungle avec toute une équipe de foot dedans :( Dodo vers 21h devant CNN. Je crois que je suis trop fatiguée pour que le bruit dehors me dérange. A quelle heure demain le réveil? Hum, j’ose même pas le dire!