Samedi 26 Novembre 2016

San Pedro de Atacama => Uyuni

lipez

Je me réveille vers 6h30, vais prendre mon petit déjeuner et laisse un pourboire au petit serveur qui nous a servi les 2 soirs. Enfin, je l'ai laissé à la réception, j'espère qu'ils lui ont donné... Je ne le saurai jamais en fait!
Carola arrive à 8h et nous partons direction le bureau de la frontière chilienne situé juste en dehors du village. Nous devons y faire chacun la queue avec notre passeport pour avoir nos tampons, l'attente dure 30 minutes, ça va c'est correct. Nous partons alors vers la frontière bolivienne en suivant la route qui monte le long du volcan Licancabur. J'arrive à prendre quelques photos à travers la vitre avec le viseur, pas hyper facile d'éviter les reflets.

IMG_6690

Profitons de la route parfaite car aujourd’hui on va se faire secouer. Nous arrivons à la frontière où une flopée de 4x4 attend les touristes. Et la route goudronnée s'arrête donc ici. Bienvenidos a Bolivia!

IMG_6692

Nos 3 véhicules sont bien là, en revanche pas de trace de notre guide. Carola a l'air un peu en panique et nous apprend finalement que le guide n'est pas là. Elle ne sait pas trop pourquoi et surtout ici, il n'y a aucun réseau, donc ça va être compliqué de communiquer. Après quelques instants de flottement, elle demande qui parle espagnol dans le groupe. Euh, vu le peu d'entrain, à répondre, je lève la main. Même si mon espagnol est vraiment très très très loin... depuis le bac en gros (Hola qué tal? Madre mia, qué barbaridad!!). Carola me présente au chauffeur Abel qui a l'air d'être le "chef", et m'explique que nous allons donc partir, je serai la copilote. Du coup j'en profite pour "organiser" un peu les voitures, nous embarquons les valises et hop c'est parti! Je roulerai en compagnie de Jean-Claude et Maryse. En fait non, c'est pas parti du tout, avant il faut passer dans la petite cabane de la douane bolivienne et ici, si t'as pas bien rempli le papier, tu te fais engueuler... Et impossible de rester à attendre les autres dedans quand tu as ton tampon, tu sors, c'est COMPRIS??? oui! oui! yo soui désolée!
Il est 11h, heure du Chili mais 10h, heure de Bolivie lorsque nous prenons enfin la route. Pas pour très longtemps car il faut s'arrêter à l'entrée du parc national Eduardo Avaroa afin de payer l'entrée. Enfin, sauf que nous, on n'est pas censé payer, c'est le guide normalement qui fait ça. Nous remplissons des papiers et au moment où le gars me demande de l'argent je vais chercher Abel pour qu'il se débrouille. Après quelques négociations, nous repartons et entrons enfin dans le parc. Notre premier arrêt sera pour la laguna blanca dont la surface a l'air comme gelée.

IMG_6696 IMG_6716

Nous marchons un peu (en descente car nous sommes remontés à près de 4000 mètres) pour prendre quelques photos, puis reprenons les 4x4 pour faire un saut de puce jusqu'à sa voisine, la laguna verde. "Ouh là là point" encore une fois! Le vert de l'eau est vraiment impressionnant. Nous étions arrivés trop tard la dernière fois en 2008, du coup on ne l'avait pas vraiment vue. Alors je vais bien en profiter cette fois. Cette couleur verte provient d'une forte concentration de cuivre dans les sédiments, et elle ressort d'autant plus que la surface est agitée par le vent. Nous descendons des 4x4 et hop c'est parti pour plein de photos.

IMG_6724 IMG_6736_modifié-1

C'est à ce moment-là que je me suis rendue compte que mon téléphone n'était plus dans ma poche. Panique à bord, déjà que mon appareil photo m'a à moitié lâchée, si en plus je paume le téléphone... Heureusement je pense que je m'en suis rendue compte assez vite et je le retrouve sur le siège. Il avait glissé de ma poche. Ouf!!! Bah oui, comme j'ai dit à Abel, "es toda mi vida" (enfin un truc dans ce style, me rappelle plus la différence entre Ser et Estar ;)).
Nous reprenons alors notre chemin au milieu de ces paysages grandioses. Les 4x4 sont vraiment confortables (c'est de la bonne came les Toyota!). A noter que sur le toit nous transportons des chaises... Euh...?

IMG_6740

Nous nous arrêtons dans la partie qu'on appelle le désert de Dali. Toujours aussi beau entre les petits rochers qu'on dirait posés sur le sable d'un côté et les montagnes colorées de l'autre.

IMG_6747 IMG_6765IMG_6745 IMG_6753

Puis nous arrivons aux thermes de Polques au bord du salar de Chalviri. Il me semble bien que la dernière fois ici il n'y avait rien. Maintenant il y a quelques bicoques et les thermes ont été aménagés. Nous n'allons pas nous baigner car nous n'avons pas trop le temps...

IMG_6768 IMG_6767

Nous faisons une pause confort. Et donc on est en Bolivie mais bien sûr ici il n'y a aucun distributeur et comme les toilettes sont payantes, hum, comment faire? En fait ils acceptent les pesos chiliens. Entre temps, Abel a trouvé un gars qui parle français et qui nous explique que nous retrouverons notre guide sur la route, près de la laguna Colorada. Ok, pas de soucis, nous tant qu'on roule et qu'on voit de beaux paysages, on est content...
Nous reprenons la piste et continuons à monter encore et toujours. Abel a une appli d'altitude sur son téléphone et c'est juste avant le site Sol de mañana que nous passerons l'altitude la plus haute: 4953 mètres. Pour ma part tout va bien, pas de mal de tête.

IMG_6868

Nous arrivons justement à Sol de mañana, des solfatares et des petits geysers. Les 3 chauffeurs sécurisent bien le chemin afin de nous en faire faire le tour car ici, y'a pas vraiment de barrière, faut faire attention où on met les pieds. Les couleurs sont assez hallucinantes et même si j'en ai maintenant déjà vu en Islande et à Yellowstone, j'apprécie vraiment, sans doute à cause du côté sauvage et pas du tout aménagé du lieu.

IMG_6791 IMG_6789

Nous rencontrons des 4x4 sur la piste bien sûr, mais les distances sont telles que nous sommes souvent seuls sur la route, y compris sur ce site. Lorsque nous partons une voiture arrive.
Et on rencontre aussi... des cyclistes! Where is Tibopino?? Mon dieu, rouler à cette altitude sur des pistes défoncées, au milieu de la poussière dans un air complètement sec, faut vraiment en vouloir. Franchement chapeau bas!
Nous arrivons en surplomb de la fameuse laguna colorada. Abel nous laisse au bord du chemin et nous dit de descendre à pied pour profiter du paysage et de retrouver les voitures près de rochers un peu plus loin. C'est là que nous allons déjeuner.
Allez hop encore plein de photos, et en plus le ciel est parfait!

IMG_6817 IMG_6820

Lorsque nous rejoignons les voitures, les 3 chauffeurs ont installé les chaises (ahhh c'était pour çaaaaa!!!!) et les tables, la porcelaine et tout et tout! Royal! Juste à côté de nous, 2 viscaches nous regardent en train de déguster notre festin (salades composées, charcuterie, pêches au sirop). Nous sommes à l'abri du vent, y'a du soleil, que demander de plus? Il est où le bonheur?

IMG_6825 IMG_6830

Après ce festin, nous descendons à pied le temps que les chauffeurs rangent tout et ils nous récupèrent au bord du chemin où nous croisons encore des cyclistes... franchement... dingos!
Nous approchons de la lagune colorée. Encore une fois, je suis ravie car nous passons de l'autre côté par rapport à 2008, donc tout a l'air différent. Et là au milieu de rien, 2 autres 4x4 nous attendent avec... notre guide! LOL!!!
Il s'agit de Dante, qui contrairement à ce qu’on pourrait croire n'est pas du tout italien, et encore moins allemand malgré son accent quand il parle français. Il est tout à fait bolivien. Il s'excuse 15 fois, nous présente Silke, sa coordinatrice qui elle ne parle pas un mot de français et pas trop d'anglais, ça va être sympa pour communiquer. Bref, donc il s'excuse, et nous raconte que lui et Silke ont dormi dans le refuge et les chauffeurs devaient les récupérer ce matin à 5h, sauf qu'ils ont vu les 3 voitures leur passer devant le nez sans s'arrêter! LOL!!! Franchement la façon dont il l'a raconté c'était très drôle mais lui ne rigolait pas du tout. On n'a pas su de qui c'était la faute, si on n'avait pas donné l'info aux chauffeurs ou s'ils avaient oublié... Bref, nous voilà donc avec un guide. Nous nous rendons au bord de la lagune afin de pouvoir faire des photos et nous repartons.

IMG_6854 IMG_6847

Nous atteignons la sortie du parc en passant devant une exploitation de borax, et dans ces contrées hostiles, on a quand même croisé quelques camions.
Puis nous commençons à descendre en altitude et passons par des vallées un peu plus verdoyantes où bien sûr on retrouve des lamas.
Nous faisons alors une petite pause confort au village de Mallku Villamar.

IMG_6865 IMG_6869

Et je dois dire que ce sont sans doute les toilettes les plus propres du voyage que nous avons utilisées ici. Et depuis la laguna colorada nous avons pris un autre chemin que celui de 2008, nous ne verrons donc pas l'arbre de pierre, mais la vallée des rochers qui sera notre prochaine escale. A chacun de voir ce que chaque rocher peut représenter ;) Le panorama autour est assez exceptionnel.

IMG_6875 IMG_6879

J'ai un peu mal à la tête, mais je pense plus à cause de la fatigue et du secouage intensif que de l'altitude. Anne-Laure n'est pas en super forme, elle prendra un peu d'oxygène.
Nous repartons pour retrouver finalement une route beaucoup plus praticable (mais non goudronnée, faut pas rêver!) et là le chauffeur s'est mis à rouler à gauche, j’ai pas tout compris...
Au loin nous apercevons la mine d'argent, de plomb et de zinc de San Cristobal (cliquez sur le lien pour plus d'infos). Le soleil commence à se coucher et c'est beau.

IMG_6903

Et c'est aussi là que le 4x4 de devant a crevé. Petit arrêt pour changer la roue, le tout ayant été fait en moins de 15 minutes chrono, franchement les gars, dignes des formule 1!
Finalement nous arrivons à Uyuni à 19h30, après 9h30 passés sur la route (ou presque si on enlève les petits arrêts et le déjeuner).
Isabelle, Maryse et Jean-Claude sont avec moi dans l'hôtel Aymara pendant que les 4 autres iront dormir dans un hôtel de sel près du salar. Du coup, nous nous séparons là.
L'hôtel a l'air désert et en effet il l'est! Fin de saison? Et les chambres sont hyper sombres, y'a pas de fenêtre sur l'extérieur mais sur un patio, faut pas être trop claustro. C'est un peu déprimant.
Sylke se chargera de nous ce soir pendant que Dante ira à l'hôtel de sel.
Le temps de nous installer, il est 20h30 lorsque nous partons à pied au restaurant Tika à côté d'un hôtel qui a l'air assez chicos (ouais, c'est là qu'il est venu dormir Gerard Holtz pendant le Dakar?!), l'hôtel Jardines. C'est un buffet et ça a l'air très bon. Et Fidel Castro est mort (ça tourne en boucle sur CNN latin america). Comme on peut se servir, je prends un peu de tout, du poulet, du bœuf, du porc, des pommes de terre et même du pain presque français. Miam! et en dessert un très bon gâteau au chocolat. J'ai toujours un peu mal à la tête mais j'ai bien mangé.

IMG_6876

De retour à l'hôtel, je demande un sèche-cheveux à la réception et je vais entreprendre un dépoussiérage en règle et ce ne sera pas du luxe. Enfin, faut d'abord essayer de comprendre comment marche la douche en essayant de pas jouer les Claude François... Oui, ce sont bien des fils électriques qu'on voit près du pommeau de douche.

IMG_6899

Il est 22h30 lorsque je me couche. Pas de télé et un wifi aléatoire, très bien, un peu de déconnexion.