Dimanche 27 Novembre 2016

Salar de Uyuni

Je me réveille tranquillement vers 7h45, j'arrive à choper du réseau wifi dans la salle de bains mais ça ne marche pas bien. Je descends donc prendre mon petit déjeuner à 8h30, je suis toute seule. Une dame se trouve dans la pièce à côté et me demande si je veux des œufs. Oui, "scrambled please". L'hôtel, c'est vraiment le désert de Gobi et c'est un peu lugubre, encore plus avec aucune fenêtre qui donne sur l'extérieur.
Après m'être rassasiée et mise à jour des nouvelles du monde (car le wifi dans la salle à manger marche correctement), je remonte préparer mon sac pour la journée et à 9h30, Silke est là avec le 4x4. Ca va être un peu chaud un seul 4x4 pour 6 personnes, sachant qu'il n'y a qu'une banquette à l'arrière. Silke monte dans le coffre... ok, ça c'est réglé! Pour ma part, je joue toujours les copilotes avec Abel. Nous quittons Uyuni pour nous diriger vers le salar. Nous empruntons alors une route goudronnée magnifique, avec un péage (!), pour arriver à l'hôtel de sel et récupérer nos acolytes et Dante. L'hôtel de sel est vraiment beau avec une superbe vue sur le salar qui est d'avantage dans les tons jaunes que blancs par rapport à mon souvenir. En fait, c'est parce qu'il a fait une petite tempête de sable récemment. Et sinon, on a de la chance, il fait grand beau. Anne-Laure va mieux depuis hier et son petit coup de mou. Vive l'oxygène!
Nous nous dirigeons vers le village de Colchani, la "porte d'entrée" du salar. Nous nous arrêtons chez Juan qui nous montre comment on "fabrique" du sel, on prend un peu de sel du salar, on rajoute de l'iode et hop dans un sachet! Facile! J'en achète 4 pour 1$ dont 2 pour Anne-Laure et Marie-Rose. Et nous n'avons toujours pas d'argent bolivien.

IMG_6915

Autour de chez Juan, il y a maintenant pas mal de petits stands avec des souvenirs à vendre. J'en fais rapidement le tour sans rien acheter, puis continue à pied dans le village jusqu'à la gare digne d'un western américain.

IMG_6916 IMG_6920

Après ce petit arrêt, nous entrons enfin sur le salar. Petit rappel, ses 10 000 km² sont situés à 3650 mètres d'altitude.
Nous passons devant une stèle à la mémoire de 13 touristes tués dans un accident de 4x4 en 2008 puis roulons sur le sel. Nous faisons un petit stop pour découvrir l'aspect du sol. Comme on le voit, l'eau n'est pas bien loin.

IMG_6925 IMG_6931

Puis, c'est reparti pour une petite heure "tout droit" vers la montagne qu'on aperçoit au loin, le volcan Tunupa (5321 m). Bon, inutile de dire que j'ADORE rouler sur cette étendue blanche à perte de vue...

IMG_6933

Nous arrivons finalement au pied du volcan et nous arrêtons au village de Coqueza pour une pause confort (encore une fois les toilettes sont nickels). Je fais encore plein de photos sans trop savoir ce que je prends à travers mon viseur.

IMG_6941

Nous reprenons les 4x4 pour emprunter le chemin qui monte à travers les champs de quinoa (pas encore plantés). Les parcelles sont toutes délimitées par des murs en pierres sèches. Le quinoa est ici la principale culture car la plante est connue pour sa capacité de résistance face à des conditions climatiques extrêmes. Elle se développe dans un milieu aride où les sols, pauvres, sont exposés à la sécheresse, au gel, au vent violent et à la forte radiation solaire due à l’altitude. Les paysans du village vivent principalement de cette culture. Et d'après Dante, leurs récoltes sont déjà toutes vendues avant même d'être plantées.
Une fois arrivés au "parking" situé à 3982 mètres d'altitude, nous y laissons les 4x4 pour emprunter à pied un petit chemin. Là, je découvre ces fameux murs, c'est impressionnant car tout tient sans aucun ciment! Trop forts ces boliviens. Et la vue sur le salar est juste wow...

IMG_6949 IMG_6959 

Nous cheminons lentement compte tenu de l'altitude et après 500 mètres arrivons devant une sorte de "grotte" dans laquelle nous entrons pour y découvrir six momies datant de 300 avant JC. La chose à retenir ici c'est que le site et les momies ne sont pas du tout protégés, on pourrait les toucher si on voulait. Apparemment, il y a un "gardien" mais il n'est pas toujours là. Et puis je pense aussi que comme nous sommes en fin de période touristique, y'a un peu plus de laisser aller.

IMG_6955

Nous retournons aux voitures pour redescendre sur le salar. J'aime beaucoup la "porte d'entrée"!

IMG_6965 IMG_6969

Nous nous arrêtons quelques instants afin de faire des photos de la montagne et du groupe avec le reflet de l'eau. Salut Dante! LOL!!!

DSC05594 IMG_6885DSC05602 IMG_6974

Puis direction l'île Incahuasi où nous allons déjeuner. Sachant que c'est l'arrêt "habituel" des touristes, nous ne sommes pas seuls. Dante va nous réserver le restaurant et nous nous installons pour manger. En fait, nous sommes seuls à l'intérieur. Au menu ce sera une soupe au... quinoa, du lama un peu trop cuit et une crêpe bolivienne. Si! si!

IMG_6887

Après ce repas, c'est parti pour la petite balade au milieu des 6660 cactus qui poussent sur cette "île" (c'est quoi ton boulot? compter des cactus ;)). Oui, nous sommes sur une île même si nous ne sommes pas entourés d'eau.

IMG_6978 IMG_6985

Nous progressons lentement au milieu des cactus qui commencent à être en fleur. Autour de nous, du blanc et encore du blanc. Nous passons devant le plus vieux cactus de l'île, 1000 ans, (photo ci-dessous) et arrivons "au sommet". C'est là que mon téléphone a retrouvé du réseau et que j'ai appris par sms que Fillon avait été élu aux primaires! LOL! Mon dieu, si on avait su!

IMG_6993 IMG_6986-1 

C'est aussi à ce moment-là que mon appareil photo a bipé. Mmm est-ce que je ne serais pas arrivée à la fin de ma carte SD? Evidemment, celle que j'ai de rechange est à l'hôtel... Je me dis que je vais essayer de supprimer une photo en me souvenant vaguement sur quels boutons il faut appuyer car je ne peux rien vérifier sur l'écran. Bref, je le manipule, je remets également les piles en place et ça remarche... Bon, bizarre, bizarre...
Le temps de faire encore quelques photos et nous redescendons aux véhicules.

IMG_6987-1 IMG_6998-1

Avant de repartir nous allons faire quelques photos (cons) du groupe. Il est désormais 17h et nous reprenons la route du retour.

DSC05646 DSC05654

Nous nous arrêtons alors au "milieu de rien" pour faire d'autres photos cons et pour récupérer des cristaux de sel. Pour cela, il faut creuser un trou jusqu'à l'eau qui se trouve sous la surface du sel. Attention, quand on met sa main dans l'eau, elle devient immédiatement blanche de sel, vaut mieux rincer de suite à l'eau douce.

DSC05658 DSC05666IMG_7007-1 IMG_7011

Nous continuons notre route vers l'ancien hôtel de sel (le seul qui se trouvait sur le salar) mais qui a depuis été abandonné faute d'infrastructures. Juste à côté on trouve une plateforme avec des drapeaux.

IMG_7024

Un peu plus loin, un énorme monument fait de blocs de sel à la gloire du Dakar. Le Dakar ici, c'est mythique. Tous les boliviens en sont dingos et Dante en particulier.

IMG_7013 IMG_7018

Nous nous installons un peu plus loin pour admirer le coucher du soleil. Les guides et les chauffeurs nous installent la table pour l'apéro. Ben oui faut pas se laisser abattre! Chips, cacahuètes, vin blanc ou rouge. Tchin et n'oublions pas de faire une offrande à la pachamama (la mère terre). Allez hop un petit peu de vin pour elle aussi.

DSC05681 DSC05687

Pendant que les gens se goinfrent et se saoulent (oui bon j'exagère) je m'assoie et contemple ce fameux coucher de soleil, le plus beau de toute la terre (oui, bon j'exagère... ou pas). Non sérieux, c'est difficile de faire mieux non?

IMG_7050 IMG_7056

Il commence à faire un peu froid, on range tout et nous repartons vers Uyuni. Le ciel devient encore plus rouge, mais du 4x4, et sans mon "écran de contrôle", difficile de faire une photo correcte.
Nous arrivons dans la ville où toutes les ordures sont regroupées à même le sol au milieu des carrefours afin d'être ramassées. Drôle de technique.
On nous dépose à l'hôtel, il est 19h45. Le temps de se rafraichir un peu et Silke vient nous chercher pour aller manger. Ce soir ce sera dans un "pub", le Lithium club, avec de la musique des années 80/90 et des sculptures "rock" aux murs. Au menu... une pizza végétarienne pour moi, j'en mange les 3/4. C'est bon mais trop copieux (je l'ai pas déjà dit ça?).

IMG_7069 IMG_6898 

Nous rentrons à l'hôtel, dans les rues, on peut acheter à manger dans des "food trucks" et le Dakar est toujours omniprésent sur les murs.

IMG_7071

Je termine de reboucler ma valise et dodo à 22h30.