Lundi 21 Novembre 2016

J'arrive "à peu près" à dormir dans l'avion, même si j'ai hyper chaud... aux pieds! Pas compris pourquoi, il devait y avoir du chauffage au sol!! Vers 6h, heure du Chili, je regarde par le hublot et vois un soleil tout rouge... Euh... quelques instants plus tard il devient bleu, puis blanc... Ahhhhh oui, c'est vrai les vitres des hublots sont polarisées! Le réveil est un peu difficile on va dire! LOL!

andes5

Vers 7h30, l'ambiance de la cabine passe en mode "réveil". On nous sert un petit encas, et je dois dire qu'il y a eu pas mal de turbulences assez fortes sur ce vol, et encore ici au-dessus de la terre. Nous approchons de la cordillère des Andes et on nous fait l'annonce que nous devons attacher nos ceintures. J'ai pas le souvenir qu'on nous ait rappelé cette consigne au départ de Santiago en 2008. Bref... Donc on s'attend à ce que ça secoue, et en fait pas du tout. Je passe l'heure qui suit à regarder par le hublot, c'est juste magnifique ce survol des andes. C'est presque comme si j'allais voir Saint Exupéry apparaitre avec son avion au détour d'un nuage.

andes2 IMG_6805

Nous entamons la descente sur Santiago, nous faisons un petit tour d'attente en hippodrome, et l'atterrissage est correct. Le temps est beau mais très brumeux, ce qui est habituel pour la région.
Nous débarquons tranquillement et allons faire la queue pour le passage à la douane. C'est un peu long. Ensuite, je pars à la recherche du tapis des bagages et les indications ne sont pas très claires. En effet, l'avion est en fait annoncé de Francfort au lieu de Paris... Finalement je trouve le tapis après avoir fait le tour du terminal, récupère mon bagage et sors pour retrouver le/la guide. Au milieu de centaines de panneaux, je vois une dame avec une pancarte Kuoni. Je lui fais signe, elle me demande si je suis la première (je crois que oui!) et que du coup j'attende là que les autres arrivent. Finalement les 8 sont au rendez-vous. Il y a donc:
René et Anne-Marie, un couple d'amis (retraités)
Maryse et Jean-Claude (retraités)
Anne-Laure et sa maman Marie-Rose
Isabelle, une kiné de Corse, la dame à la doudoune jaune, proche de la retraite, et moi. Six prénoms composés sur 8, pas mal!
Anne-Laure et moi sommes les plus jeunes.
Nous retrouvons Renée avec un E qui sera donc notre guide mais uniquement sur Santiago. En effet, nous aurons des guides différents sur chaque "escale".
Nous montons à bord d'un mini bus, direction l'hôtel Atton dans le centre, pas très loin de la plus haute tour d'Amérique du Sud, la Gran Torre Santiago (303 mètres).

IMG_5606

Le temps de faire le check-in, nous discutons, et je pose mon sac à dos par terre contre un pilier. La guide nous donne des conseils, nous dit de faire quand même attention à nos affaires, de ne pas avoir de bijoux trop voyants...
Elle nous distribue nos clés, je monte dans la chambre pour me changer enfin, car ici il fait quand même plus chaud qu'à Paris (autour de 25°C). Et là je me rends compte que j'ai oublié mon sac à dos en bas. Bien la peine d'avoir tous ces conseils afin de ne pas nous faire dérober nos affaires! Je redescends et Renée l'a récupéré. Ouf.

IMG_5603 IMG_5604

Peu de temps après, nous redescendons pour qu'elle nous emmène dans un bureau de change à côté de l'hôtel. Nous avons ensuite le déjeuner de libre, avant notre rdv à 14h pour la visite de la ville. Je me retrouve avec René et Anne-Marie et nous allons déjeuner dans un petit boui boui pas loin de l'hôtel. L'avantage c'est qu'on est en terrasse, c'est hyper tranquille, mais la bouffe en elle-même n'est pas terrible. Et pas facile de se faire comprendre non plus.... Mon espagnol est vraiment très très loin! Finalement je prends une salade, du saumon avec de la purée et des fruits au sirop pour 8€. Nous retournons ensuite à l'hôtel et je remarque que certains n'ont pas trop le sens de l'orientation! Je dois un peu insister pour leur faire prendre le bon itinéraire, c'est par là, "follow the guide"! Sinon, le ciel est en train de se couvrir un peu et il y a un petit air frais.
A 14h, Renée et le mini bus sont là et nous partons découvrir la ville. Le premier arrêt sera à la colline San Cristobal (quartier de Bellavista) en haut de laquelle on trouve une immense statue de la vierge. Pour y accéder il faut prendre un funiculaire. Nous faisons la queue puis embarquons. C'est très sympa et la montée est assez longue.

IMG_5609 IMG_5621

Une fois en haut (806 mètres) la vue sur la ville est impressionnante même si c'est brumeux.

IMG_5630 IMG_5633

Nous y restons environ 30 minutes, le temps de faire un peu le tour et nous redescendons par le même moyen de locomotion, également emprunté par le pape Jean-Paul 2 lors de sa visite en 1987.

IMG_5640

Nous redescendons vers le centre ville et la place d'armes que j'avais vue en 2008, je m'en rappelle vaguement, surtout des longs bancs de bois au milieu. Voilà le bâtiment de la poste et de la mairie, et la cathédrale.

IMG_5659 IMG_5671

L’intérieur est très baroque, typique d'Amérique du Sud avec la vierge "habillée". 

IMG_5665 IMG_5666

Nous marchons ensuite vers la Moneda (i.e le palais présidentiel, construit en 1784 et inauguré en 1805, tirant son nom du fait que c'était à l'origine l'hôtel des finances où on frappait les pièces de monnaie). On était venu ici en 2008, mais je ne reconnais rien du tout. 

IMG_5688 IMG_5692

Ce n'est qu'à mon retour que je remarquerai qu'en fait, il y a 8 ans, on était allé de l'autre côté du bâtiment! Ahhhh c'est pour çaaaaaa!!! C’est super car c'est comme si je n'étais jamais venue. J'aime bien cet alignement de drapeaux :) 

IMG_5693 IMG_5696

Nous poursuivons la visite par le métro de la ville, la rue "londonienne" et la "parisienne" en passant devant un bâtiment où ont eu lieu des tortures pendant la dictature. Hum...

IMG_5707 IMG_5714

Puis nous arrivons à l'église San Francisco et son architecture du XVIeme siècle dont les épais murs de pierres ont su résister aux multiples séismes de la région. Ce qui me frappe en entrant, c'est le plancher, en particulier car les chaises ont toutes été regroupées sur les côtés. Et puis en levant la tête on se rend compte que le plafond est lui aussi en bois. Nous en faisons le tour et c'est ici que nous allons reprendre le bus pour rentrer à l'hôtel. 

IMG_5716 IMG_5720

Je suis vraiment contente car nous avons visité des lieux que je n'avais pas fait la dernière fois. Arrivée à l'hôtel, je vais m'acheter une bouteille d'eau et un coca dans la petite boutique du coin, puis je monte sur le toit pour voir la piscine, l'eau est quand même assez froide donc je ne vais pas me baigner. Mais on a une petite vue sur les environs et la cordillère.

IMG_5729 IMG_5730

Je retourne à la chambre où je me repose un peu.
A 19h15, nous nous retrouvons en bas pour aller dîner. Renée nous conduit sur une petite place super sympa et c'est au restaurant Quitral que nous allons manger. La déco est plutôt moderne et on a vue sur la cuisine. En apéro, nous allons boire notre premier Pisco du voyage. Il est très bon et je ne suis même pas pompette! En entrée, nous avons 3 petits plats: une empenada, une pomme de terre fourrée et quelques fines tranches de rosbif.

IMG_6808 IMG_6809

Puis un filet de lomo (encore du bœuf) super tendre et succulent, dommage que les pommes de terre qui accompagnent ne soient pas assez cuites. En dessert ce sera un petit flan super bon. Franchement j'ai trouvé ce repas excellent, même si trop copieux, et que j'agonise quelque peu (oui, j'ai trop mangé et le décalage horaire n'arange rien).
Retour à l'hôtel et dodo vers 22h en mode digestion!