Dimanche 20 Novembre 2016

Paris => Santiago du Chili

santiag

Cette année ayant été un peu incertaine sur le plan professionnel, je n'avais pas planifié de "grand voyage", mais ça me manquait. Du coup, je me suis décidée un peu en dernière minute pour prendre 2 semaines fin novembre. J'ai donc cherché où partir "loin" et mon choix s'est rapidement porté sur l'Amérique du Sud. Il est vrai que par les temps qui courent, c'est un des endroits plutôt tranquille en ce moment... Un voyage vers le Cap Horn m'intéressait mais l'agence à qui je me suis adressée m'a donné une fin de non recevoir: bien que marqué en "liste d'attente", le voyage était "fermé", et apparemment pas possible de trouver (voire chercher) une petite place pour moi. Bon bah tant pis pour vous, je donnerai mon argent à quelqu'un d'autre! J'avais gardé dans mes favoris un voyage chez Kuoni qui m'emmenait dans le Nord du Chili, que j'avais envie de découvrir plus en détail, et la Bolivie que j'avais adoré, du coup, j'ai contacté Maurice qui s'était déjà occupé de moi pour la Namibie, puis pour la Finlande et en 2 jours c'était bouclé! Efficacité!
Il est donc 14h ce dimanche lorsque je quitte l'appart avec mon "fameux" sac rouge pour me rendre à Orly. Car oui, malheureusement, le premier vol vers Madrid aura lieu avec la pire compagnie du monde au niveau du service à bord et des PNC: Iberia... Heureusement, sur le Madrid-Santiago ce sera Latam (ancienne LAN). Je prends le métro jusqu'à Denfert, puis la navette où je fais le voyage debout, et j'arrive à 15h à Orly Ouest, bien trop tôt pour l'enregistrement. Je repère le hall de départ, puis fais un tour au relais H et hésite à me prendre un bouquin. Finalement, rien ne m'inspire et je sais que souvent, en voyage, je préfère écouter de la musique que lire. Du coup, je m'installe sur un siège et guette le crâne chauve d'un monsieur qui attend que les guichets ouvrent. Lorsque je vois qu'il commence à bouger (le crâne, donc le monsieur), je m'avance et ça ouvre vers 16h15. L'enregistrement se déroule rapidement et j'essaie de trouver un signe Kuoni sur une valise, je repère une dame avec un anorak jaune et un couple un peu plus âgé, mais je ne suis sûre de rien. D'après ce qu'on m'a dit, on devrait être 7 ou 8. Sinon, mon sac ne fait que 15,7kg, et je suis fière de moi! J'ai une place sur le siège du milieu.
Je décide de passer la sécurité et c'est plutôt bien organisé, ce qui fait que je me retrouve dans la salle d'attente très en avance, encore une heure à patienter. Finalement à 18h, l'embarquement commence. Je suis au fond de l'A320, au milieu donc, mais il se trouve que le siège côté couloir est vide, du coup, je m'y installe. Et donc sur Iberia, si tu fais plus d'1m60, tes jambes touchent le siège devant tellement les rangées sont serrées. Bref... L'avion n'est pas très bien rangé, mais passons, ne soyons pas toujours négative. Le steward nous donne ses consignes en anglais, j'ai l'impression d'entendre un militaire nous donnant des ordres! Vraiment j'adooore Iberia! LOL! Enfin heureusement, ils nous passent un petit disque en français: "nous vous remercions de partager avec nous la joie de voler"! Euh... Ce sont des comiques en fait!
Nous décollons à l'heure, passons quelques turbulences car le temps est très pluvieux sur Paris. Je ne mange rien car le repas et les boissons sont payants et me contente d'écouter ma musique en faisant des Sudoku. Nous atterrissons à Madrid à 20h55, ici aussi il pleut.
Une fois débarquée, je cherche le numéro de la porte de l'autre vol et comme d'habitude il faut aller à l'autre terminal en prenant le petit métro et quelques tapis roulants. Dans le métro, je rencontre 2 dames qui ont l'air françaises, mais je me demande toujours si elles seront dans mon groupe! Arrivée au TS4, je m'achète une bouteille d'eau et un chocolat chaud au Starbucks, tout en attendant l'affichage de la porte et en rechargeant mon téléphone. Je revois au loin le couple et la dame seule à l'anorak jaune que j'avais vus à Orly.
L'embarquement est alors annoncé et je me retrouve à coté des 2 dames du métro qui seront en effet dans mon groupe. Enchantée! Normalement je suis sur le siège du milieu mais elles me proposent d'avoir le hublot. J'apprends que c'est une mère et sa fille, Marie-Rose et Anne-Laure (ok que des prénoms composés dans notre groupe! LOL!) et je retrouve aussi l'autre dame d'Orly qui discutait avec le couple: Isabelle. Le hublot, ça m'arrange bien pour dormir, donc j'accepte avec plaisir. Et wow mais les hublots sont immenses! et y'a pas de cache hublot, mais un bouton qui permet de varier la teinte de la vitre... Mais c'est quoi cet avion trop moderne???!! Un Boeing 787! Cool j'en ai jamais pris! (Coucou Air France, il a été livré quand votre 1er 787? ;))

andes

Et on a pas mal de place pour les jambes. Bref, ça m'a l'air parfait! Nous décollons à 0h15 et c'est parti pour 13h de vol. Je somnole d'abord un peu, puis 2h après le décollage on nous sert à manger: poulet au curry, riz, salade, gâteau et vache qui rit, c'est bon. En revanche on traverse pas mal de turbulences assez fortes. Je remplis la fiche d'immigration et décide d'essayer de dormir un peu.